Les différents régimes et leur fonctionnement.

Dernière mise à jour : 11 févr. 2021

Commençons par classifier les régimes amaigrissants.

Parmi les régimes habituellement publiés en première page des revues, citons :


Les régimes hypocaloriques

Ils consistent en une diminution plus ou moins importante de l’apport énergétique journalier (AEJ).

AEJ ≤ 1000 kcal 😱 Réduction calorique très strict


✅Avantages

Perte de poids très rapide


AEJ entre 1000 à 1300 kcal 😱 Réduction calorique strict


✅Avantages:

Perte de poids rapide

⚠️Dans les 2 cas de figure du dessus si votre AEJ et inférieur à 1300kcal vous mettez votre corps en danger car vous aller crée une:

-Diminution du métabolisme par baisse de l’activité thyroïdienne

-Baisse de la libido

-Accentuation des risques d’ostéoporose

-Stress oxydatif

-Faim importante

-Baisse immunitaire

-Reprise de poids à l’arrêt du régime

-Rigueur exigée

-Carences si AEJ < 1200 Kcal

-Antisocial

-Perte importante de la masse musculaire

-Fatigue importante si activité physique régulière

👍Pour le régime hypocalorique je conseille donc un AEJ (apport énergétique journalier) entre 1300 à 1600 kcal avec une réduction calorique modérée

✅Avantages:

Perte de poids durable

Absence de carences alimentaires

Préservation de la masse musculaire


Aucun inconvénient si vous respectez bien la réduction calorique.

Autre régime les régimes hyper-protéinés

Il s’agit de régimes basés sur la consommation quasi exclusive de protéines et ce, en quantité importante. Ce peut-être des protéines que l’on trouve dans les aliments (viande, poisson, œufs, fromage blanc...) ou bien des protéines en poudre à diluer dans un liquide ou préparations « prêt à l’emploi » (crèmes, boissons, biscuits, potages....)

✅Avantages :

Perte de poids rapide

Absence de sensation de faim (cétose)

Préservation de la masse musculaire si apports protéiques suffisants


⚠️Inconvénients :

-Coût élevé

-Perte de la masse musculaire au-delà de 1 à 2 mois de pratique

-Reprise de poids à l’arrêt du régime à 80% des cas

-Fatigue

-Vieillissement cellulaire accéléré du au stress oxydatif engendré

-Acidification et ses conséquences (perte de la masse musculaire, osseuse)

-Risque de problèmes rénaux et cardiaques si durée supérieure à 4 semaines

-Constipation, maux de tête, mauvaise haleine et nausées (cétose)

-Carences en éléments essentiels

-Avis médical souhaitée

-Isolation sociale

-Frustrations due à la monotonie

Le pire des régimes les régimes hypoglucidiques ou « Low carb »


Il s’agit de régimes où la consommation de glucides est diminuée de beaucoup, voir exclue totalement de l’alimentation. Généralement, ce sont les féculents, sucre et produits sucrés qui sont supprimés mais ce peut être aussi les fruits, les laitages et certains légumes (ex : carotte, betterave)


✅Avantages :

Utile en cas de phase de sèche après un programme de prise de masse musculaire

⚠️Inconvénients :

Perte de la masse musculaire si apports protéiques insuffisants

Carences en éléments essentiels

Reprise de poids à l’arrêt du régime

Effets secondaires désagréables : constipation, nausées, maux de tête, vertiges,

hypoglycémie

Fatigue, hypoglycémie si présence d’une activité physique régulière

Frustration

Anxiété

Les régimes dissociés


Les régimes dissociés consistent à manger de tout ou presque, mais pas au même moment. Ils recommandent de ne pas consommer ensemble certains aliments (ex : protéines + glucides = viande + pomme de terre ; glucides + lipides = pâtes + beurre). Les plus connus sont les méthodes Shelton ou Montignac.


✅Avantages :

Confort digestif

Simple à suivre

Gain de vitalité sur le court et moyen terme


⚠️ Inconvénients :

Faim importante

Fonte musculaire

Fatigue sur le long terme

Reprise de poids possible à l’arrêt du régime

Les monodiètes


Ces méthodes alimentaires consistent à consommer à volonté un seul et unique aliment par repas, sur toute la journée ou sur toute la semaine. En principe, il s’agit de fruits ou de légumes.

✅Avantages :

Mise au repos des fonctions physiologiques


⚠️Inconvénients :

Régime déséquilibré

Monotonie

Fonte musculaire

Reprise de poids dès l’arrêt du régime

Carences alimentaires

Fatigue

Peu adapté à une personne qui pratique une activité physique

Contre-indications : le diabète de type I, grossesse et allaitement

Voici les conséquences générales des régimes amaigrissants


➡️Reprise de poids et difficulté à reperdre du poids


L’effet yoyo se produit très souvent (dans 80% des cas) chez les personnes qui font des régimes draconiens.

Par définition, l'effet yoyo est la perte de poids suivie d'une reprise de poids puis d'une autre tentative de perte de poids suivie de nouveau d'un regain de poids. Il s'agit d'un véritable cercle vicieux dont la cause se trouve dans la diminution progressive du métabolisme de base, causée par la diminution de la masse musculaire, de l’activité thyroïdienne et du système nerveux sympathique.

➡️Carences nutritionnelles


Les carences les plus fréquentes portent sur le magnésium, les vitamines du groupe B, les acides gras essentiels, les antioxydants mais aussi certains acides aminés (tyrosine). Exemples de signes de carences : troubles de l’humeur, fatigue, troubles du sommeil, mauvaise gestion du stress, troubles des phanères (peau-ongles-cheveux), vertiges, spasmophilie.

➡️Troubles du comportement alimentaire (TCA)


La restriction cognitive entraîne des frustrations et des perturbations du comportement alimentaire avec des excès entrainant la reprise du poids. La dépression et l’estime de soi sont des conséquences psychologiques fréquentes des échecs à répétitions des régimes.


➡️Effets néfastes pour le capital osseux


Pour 10% de poids perdu, on observe une diminution de la densité minérale osseuse de 1 à 2% avec un risque accru de développer de l’ostéoporose. Ce phénomène est d’autant plus dangereux si la personne a pratiqué beaucoup de régimes durant sa vie.


➡️Troubles de l’ovulation chez les femmes, apparition de calculs rénaux ou biliaires, troubles digestifs avec constipation, acidification de l’organisme (déséquilibre acido- basique).


Il est à noter que pour les populations spécifiques (femmes enceintes adolescents, sportifs) d’autres risques peuvent apparaitre : Ralentissement de la croissance du fœtus (si le régime est suivi pendant la grossesse), ralentissement de la croissance et du développement pubertaire chez l’adolescent...


Conclusion sur les régimes


Modifier progressivement votre alimentation sur une période de 4 à 6 mois de façon à permettre l’acquisition d’habitudes et de reflexes alimentaires, clé pour stabiliser le poids de manière définitive.

Fixer vous avec l’aide de votre coach un nombre réaliste de kilos à perdre pour obtenir une réduction pondérale modérée c’est-à-dire n’excédant pas 2 à 4 kg

par mois pour une femme et 3 à 4 kg par mois pour un homme vous gagnerez en vitalité et en capital santé.

Stop au régime, manger sainement


-Pour atteindre ses objectifs, la solution consiste à respecter les points suivants :

-Une alimentation équilibrée

-Des apports énergétiques journaliers modérément réduits

-Ne rien manger entre les repas (sauf collation)

-Un aliment ou repas plaisir obligatoire 1 fois/semaine (2 fois/semaine si

perte de poids beaucoup trop rapide)

-Ne jamais descendre en dessous des 1200 calories/jours pour les femmes et

1500 calories/jour pour les hommes

-De l’exercice physique cardio ET musculaire.

N’hésitez pas à venir m’en parler 💪💯🔥







87 vues0 commentaire